2. Actualités

Lancement de StoryCode France, une série de conférences sur le #transmédia et le documentaire #interactif #Manifeste

 

djehouti.com, chewbah.atthepixelhunt.comwebdocu.fr et kisskissbankbank.com  lancent ensemble la version française de StoryCode, une série de conférences mensuelles présentant des projets innovants dans le secteur du transmedia et du documentaire interactif. Le premier évènement Storycode Paris aura lieu le 25 avril! Ouverture des inscriptions mercredi! D’ici là suivez-nous sur Twitter et sur Facebook. Pour bien comprendre la philosophie de l’évènement, et en attendant le programme du premier évènement, voici le manifeste signé par les organisateurs.

StoryCode Paris - tout comme StoryCode.org – est une association assurant la 
promotion du genre transmedia et des nouvelles formes de narration actuelles et à venir. Sa sphère d’action se situe naturellement dans le milieu des médias et de la création audiovisuelle, mais peut s’étendre au-delà et intégrer des modes d’expression connexes. 

Nous nous inscrivons dans la continuité du travail de Mike Knowlton et Aina Abiodun qui, en lançant les premiers événements Storycode à New York en 2010, ont très tôt compris l’intérêt d’instaurer des moments d’échanges ouverts à tous. Le texte qui suit définit une orientation générale et un panel de valeurs auxquelles les membres fondateurs de StoryCode France s’associent.

Les changements rapides qui ont eu lieu ces dernières années suite au développement d’Internet ont certainement pris au dépourvu les industries presque centenaires du cinéma, de la musique, de l’édition, de l’information, de l’éducation. Dans un premier temps, ce mouvement a été largement ignoré par les industries séculaires de la culture. Toutes ont traversé – et pour certaines traversent encore – une crise profonde à la fois systémique, économique et sociale. Une crise qui remet en cause leur existence même. Face à ce changement obstiné, les mêmes se sont resaisies pour tenter d’adapter leurs modèles industriels ou analogue à l’écosystème digital. Cet effort a en réalité visé à conserver le contrôle sur un mode de production, de financement et de distribution des biens culturels. Il a visé à prolonger une hégémonie que le « consommateur » conteste de plus en plus en préférant les « nouveaux médias » aux « traditionnels ».

Le public, l’audience, les spectateurs, les lecteurs qui, jadis, consommaient ce qui était proposé par ces industries, ont découvert ces 10 dernières années qu’un choix tout autre était désormais possible. De cette attente du public est né progressivement un nouvel écosystème animé par de nouveaux acteurs, de nouveaux créateurs. Beaucoup ont compris que le web – en plus d’être cette formidable caverne d’Ali Baba culturelle – était également un lieu de création ou chacun peut s’épanouir.

Depuis la fin des années 90, cette révolution globale prend corps devant nos yeux. De Josh Harris à Steve Jobs, de Shawn Fanning (Napster) à Spotify, d’Altavista à Google, de Facebook, Twitter, Pinterest à Peter Sunde ou Aaron Swartz… ces noms sont désormais synonymes d’une histoire pilotée par la loi de Moore, où chacun a profondément modifié le comportement d’une vaste portion de la population mondiale.

La transposition des méthodes et pratiques héritées des industries culturelles de l’ère analogique à l’ère digitale fut – dans un premier temps – une étape nécessaire pour mettre en place un écosystème digital viable. Il est temps désormais de dépasser cette étape et de raisonner complètement sur la base des valeurs developpées par et pour les digital natives.

Le tout, plus grand que la somme de ses parties.

StoryCode Paris et ses fondateurs – sans renier l’héritage culturel profond qu’ont pu apporter des décenies de création avant nous – portent ces valeurs nouvelles et défendent l’émergence et l’installation de pratiques digital natives.

Il ne s’agit pas là de dresser les « anciens » contre les « jeunes », mais bien de préparer l’avenir en reconnaissant l’opportunité qui se présente aujourd’hui à nous de créer de nouvelles formes d’expression culturelles, d’imaginer de nouvelles dynamiques économiques pour les financer et d’inventer de nouvelles façons de les diffuser auprès d’un public de plus en plus exigeant.

La collaboration, le dialogue, l’échange sont plus que jamais au cœur de la création culturelle. Le public doit retrouver sa place au centre des préoccupations des créateurs. Profitant des outils de plus en plus nombreux – des réseaux sociaux aux plateformes de travail collaboratif – ceux-ci peuvent désormais échanger plus facilement sur leurs pratiques, diffuser leurs connaissances, alimentant un cercle vertueux d’apprentissage.  

Les fondations de StoryCode Paris reposent sur ces principes de collaboration, d’échange et d’ouverture. La divulgation des bonnes comme des mauvaises pratiques, la dissémination auprès des professionnels et des amateurs de ces informations sont cruciales pour faire significativement progresser la  compréhension de chacun et enrichir notre écosystème naissant. La transmission interprofessionnelle, inter-discipline et transnationale est un challenge qui doit être relevé pour assurer un développement cohérent et positif de nos pratiques. StoryCode Paris entend promouvoir ces valeurs et les appliquer avec tous ses partenaires.

StoryCode Paris s’engage dans ce chemin en en faisant un autre de ses piliers.
Transgresser les structures, les méthodes, les conservatismes existants et promouvoir le
developpement de méthodes plus adaptées aux créations et aux publics d’aujourd’hui et demain.

Dans ces temps de transition, il est bon que l’industrie culturelle traditionnelle – encore forte – existe et produise avec l’aide de créateurs des contenus exigeants. Il est bon également qu’elle cherche à explorer de nouvelles voies et travaille sur leurs méthodologies. Mais son influence, parfois lourde, sur notre écosystème naissant, ralentit les plus hardis et paralyse les indécis.StoryCode Paris doit précisément servir à faciliter l’exploration de ces nouveaux chemins en connectant les créateurs avec les diffuseurs et les producteurs. Les idées, les technologies et les envies.

Cette énergie émancipatrice doit alimenter les reflêxions de chacun pour que les
créations existent au-delà du circuit traditionnel, qu’elles puissent rapporter les
revenus nécessaires aux créateurs pour vivre décemment et créer à nouveau.

Aujourd’hui, la relation entre le créateur et le couple producteur/diffuseur reste
inégale, immature, où l’un est dominé par la puissance de l’autre. Il est temps de rétablir l’équilibre. Il est temps que ce mouvement de créateurs qui a investi le web il y a près de dix ans maintenant, prenne de l’ampleur et devienne à son tour un adolescent puis un adulte.

StoryCode Paris regroupe en son sein les même membres d’une génération. La première génération à avoir eu l’ordinateur et les jeux vidéo comme principal divertissement. Nous ne sommes pas “digital natives”, notre héritage culturel est aussi constitué par le cortège de médias traditionnels. Et précisément, c’est parce que nous

connaissons leurs forces que nous savons en détecter les faiblesses et préparer la
transition.

 

Benjamin Hoguet (djehouti.com)
Gerald Holubowicz (chewbah.at)
Florent Maurin (thepixelhunt.com)
Alexis Sarini / Louis Villers (webdocu.fr)
et Adrien Aumont (kisskissbankbank.com)

Tagged , , , , ,

Partagez cet article !

Boris Razon présente The End etc.

Coup de projecteur
  • WEBDOC SUR LE QUOTIDIEN DES PROSTITUÉES DE LYON
  • STAINSBEAUPAYS, 20 ados de Stains se racontent, nous racontent, se la racontent
  • La marche d’apres
  • Fort McMoney @davduf @_TOXA @onf @ARTEfr
  • A short story of the highrise @nytimes @katciz
  • Journaliste 2.0 @france4
  • Veduta @AgenceCAPA @telerama
  • Le professeur est-il un terroriste ? 33 ans d’enquêtes sur l’attentat de la rue de Copernic @leJDD
  • Ma vie à deux balles
  • Yann : pêche, avenir & crustacés
  • Type:Rider @ARTEfr
  • No es una crisis @mediapart
Les derniers teasers
  • Une femme, plusieurs hommes, et un webdoc à soutenir !
  • Pregoneros de Medellín, projet webdoc Inside Figra 2014
  • Votez pour « Are Vah ! » au #docswanted @cubanhat #transmedia #webdoc
  • Un webdocumentaire sur les coulisses de la base aérienne de Châteaudun @lecho_fr
Les clés pour financer son webdocumentaire avec le Crowdfunding
Nous suivre
Recherche
Newsletter

Recevez la lettre mensuelle de WEBDOCU.fr.

Les rencontres



Les logiciels de montage interactif
3WDOC
Commander l’ouvrage
webdocs_survival-guide_for_online_filmaker
Le webdoc sur Twitter